Que demandons-nous?

Sign for my Future demande aux gouvernements de prendre dès aujourd’hui des mesures pour sauver notre climat. Sinon, il sera trop tard. Si nous rêvons d’un endroit où il fait bon vivre et où l'économie est forte, nous devons prendre un certain nombre de mesures pour rendre la Belgique climatiquement neutre, et ce d'ici la fin de la prochaine législature :

UNE LOI CLIMAT

Une loi climat nous permet de devenir climatiquement neutre d’ici 2050 en définissant les quantités de gaz à effet de serre que nous pouvons émettre. Contrairement à un accord, une loi est contraignante. La loi impose aux gouvernements d'élaborer des plans d'investissement, de fixer des objectifs intermédiaires et de diminuer significativement les émissions dans les 5 prochaines années.  Cette loi s’inscrit dans le long terme, avec des actions concrètes à court terme. Ce faisant, nous tenons compte de la diminution des émissions dans les industries et la production d’électricité gérée au niveau européen, ce qui garantira une concurrence saine entre entreprises basées en Europe. La loi climat donne un cadre stable pour l'ensemble de l'économie belge.

Quels sont les avantages d'une loi climat ?

Long terme:

La portée d’une loi va au-delà de la période gouvernementale en cours. Dans ce cas-ci, elle prévoit des mesures et des étapes clés intermédiaires, claires et concrètes, en vue d’atteindre l’objectif de 2050. Avec une telle loi, les politiciens ne peuvent plus se cacher derrière des promesses superficielles.

Fondation pour les investissements à venir:

Une loi sur le changement climatique détermine le type d’investissements nécessaires et ceux qui le sont moins. Elle clarifie la situation sur les investissements à faire ou non, pour aider chaque citoyen ou entreprise à y voir plus clair.

Des progrès évidents:

Une loi sur le changement climatique nous permet d’exiger un rapport annuel sur les progrès réalisés. Nous savons donc précisément où nous en sommes. De leur côté, les gouvernements savent ce qu'ils ont encore à faire. La loi nomme un conseil du climat qui surveille également les rapports pour émettre ensuite des recommandations au gouvernement.

UN PLAN D'INVESTISSEMENT

La Belgique doit investir différemment, car la transition vers une économie sans CO2, tous secteurs confondus, coûtera beaucoup d'argent. Le plan d'investissement indique la quantité de ressources nécessaires et la manière de les trouver. Nous demandons aux autorités d'élaborer un plan d'investissement concret d'ici fin 2021, pour qu’il entre en vigueur d'ici fin 2022 au plus tard.

Le plan d'investissement énonce la manière dont nous allons transformer notre économie en une économie sans émissions de gaz à effet de serre pour que cette transition soit profitable à tous. Cela nécessitera beaucoup d'investissements, mais les études disponibles s’accordent à dire que ces investissements seront amortis par des économies sur le coût du carburant. Quoi qu’il en soit, ces investissements ne représentent qu'une fraction de ce que nous aurions à dépenser si nous laissions le réchauffement climatique s’aggraver davantage.

Un bon plan d'investissement :

  • Est clair pour les entreprises : il offre une sécurité d'investissement sur plusieurs législatures.
  • Veille à assurer l’existence d’infrastructures nécessaires à une société respectueuse du climat et à la transformation environnementale des secteurs cruciaux.
  • Est bon pour l’emploi : les investissements s'accompagnent de nouveaux emplois et notre économie transforme les dépenses en pétrole et en gaz en revenus pour notre propre pays.
  • S'assure que les perspectives climatiquement neutres soient réalistes pour les familles et les entreprises.
  • Explique où les investissements sont (ou ne sont plus) nécessaires.

UN CONSEIL CLIMAT

Nous demandons la création d'un conseil indépendant pour le climat chargé de surveiller la politique en Belgique et d'en rendre compte aux parlements et aux gouvernements. Le conseil fait également des recommandations pour ajuster la politique.

Le conseil pour le climat sera une institution publique indépendante dotée d'une compétence interfédérale. Il sera composé d'experts indépendants (universitaires).

Ceux-ci feront rapport aux parlements, évalueront les politiques et émettront leurs recommandations le cas échéant. Sans couleur politique, et sans conflits d’intérêts.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Envoyez à nos politiciens un signal fort et demandez aux prochains gouvernements d'agir concrètement pour élaborer une politique climatique forte.