Sondage Sign for my Future : principaux résultats

2019-05-17

Du 8 au 13 mai, le bureau d’étude Burat et le professeur Gino Verleye de l'Université de Gand ont mené un sondage représentatif à la demande de Sign for my Future, en collaboration avec Dynata, responsable de la collecte des données. Ils ont interrogé un échantillon de 2015 Belges sur les mesures climatiques possibles (dans les secteurs suivants : énergie, agriculture, industrie, mobilité et habitat) et sur le rôle du gouvernement.

 

Gouvernance

54% des Belges pensent que le politique devrait élaborer une loi contraignante sur le climat. La même question avait été posée dans le cadre d’un précédent sondage en mars 2019 et 52% des personnes interrogées avaient répondu positivement. En ce qui concerne la question de savoir si les responsables politiques devraient être conseillés et contrôlés par des scientifiques afin de surveiller les effets des mesures prises, là encore, les résultats sont alignés à ceux du sondage précédent : 73% sont d'accord (contre 70% en mars).

 

64% des Belges pensent qu'il devrait y avoir un seul ministre du climat disposant des pleins pouvoirs au lieu des quatre ministres actuels. 1 Belge sur 2 estime également que les compétences liées au climat et à l'énergie devraient être confiées à un seul et même ministre.

Les Belges prêts à investir dans le climat 

66% des Belges estiment que le gouvernement devrait élaborer et mettre en œuvre un plan d'investissement à grande échelle permettant aux citoyens et aux entreprises de mettre en œuvre des solutions climatiques efficaces. À titre de comparaison : lorsque la même question a été posée en mars 2019, 64% des Belges étaient d’accord avec cette affirmation, ce qui confirme la tendance. 

 

A la question de savoir qui devrait investir dans la transition vers une société climatiquement neutre, le regard se tourne principalement vers le gouvernement et les entreprises. Dans le même temps, 72% des personnes interrogées sont disposées à y contribuer et 58% sont également disposées à dépenser chaque année de l’argent pour cela.

 

Frappant: plus de 60% des personnes interrogés seraient prêtes à investir dans des obligations vertes garantissantun rendement de 3% sur 5 ans. Si le rendement est de 5% sur 5 ans, ce chiffre passe même à 68%.

 

63% des Belges sont prêts à investir dans les solutions pour le climat(isolation, pompes à chaleur, etc.) s’ils peuvent récupérer ensuite leur investissement. 17% sont également prêts à investir dans des solutions qui ont un coût net chaque année. 

 

Les Belges en faveur d’une fiscalité plus intelligente

61% des Belges pensent que le gouvernement devrait mettre en place un taxshift bénéfique pour le climat, sans augmenter la charge fiscale totale, par exemple en taxant plus lourdement la pollution et en taxant moins le travail.

 

67% des Belges pensent que le gouvernement devrait taxer plus faiblement les produits respectueux de l’environnement et plus lourdement ceux qui ne le sont pas et 67% pensent que le gouvernement devrait taxer davantage les produits importés d'usines / pays étrangers polluants.

Les Belges souhaitent une politique fiscale équitable. Par exemple, 74% d’entre eux pensent que le gouvernement doit veiller à ce que les plus gros pollueurs dans le secteur industriel apportent une contribution équitable à la transition climatique par rapport aux ménages et aux PME.  

 

En ce qui concerne le logement, 71% des Belges sont favorables à recevoir une “prime au climat” plutôt qu'une prime au logement de sorte que les citoyens soient encouragés, fiscalement ou financièrement, à entreprendre des travaux de rénovation énergétique d’envergure.

 

En ce qui concerne la mobilité, il semble que 44% pensent que le gouvernement doit mettre en place une tarification routière intelligente, en vertu de laquelle il ne taxe pas la possession d'un véhicule, mais son utilisation en fonction de l'heure, de l'emplacement et de la pollution du véhicule. Seulement 22% ne sont pas d’accord.

 

Pour 37% des Belges, il faut dans un premier temps que le gouvernement investisse dans des transports en commun sûrs, rapides et ponctuels. Une fois que cela sera fait, le gouvernement pourra introduire un système dans lequel le conducteur est taxé si, malgré l'alternative, il choisit la voiture. 27% sont contre cette proposition, 36% n'ont pas d’avis.

 

Mobilité durable

69% des Belges estiment que le gouvernement devrait doubler ses investissements dans les transports en commun et qu'il devrait utiliser les moyens débloqués pour fournir des services meilleurs, plus ponctuels et de meilleure qualité. Un nombre équivalent de Belges estiment également que d'ici 2030, tous les bus et les tramways en zones urbaines devraient circuler soit sur des couloirs dédiés, soit dans des zones interdites aux voitures. 

La majorité des Belges estiment également qu'il faudrait créer davantage d’autoroutes pour vélos (63%) et 65% estiment que toutes les pistes cyclables doivent être séparées de la route d'ici 2030.

 

46% des Belges pensent qu'il est logique de payer une taxe sur le kérosène lorsque nous prenons l'avion. 24% ne partagent pas cet avis. Dans le même temps, 73% des Belges sont d’accord pour dire que l’offre de trains en Europe doit être moins chère que l’avion pour les destinations situées dans un rayon de 500 kilomètres.

 

Aménagement du territoire

73% des Belges estiment que le gouvernement doit immédiatement prendre des mesures pour protéger les ressources naturelles de stockage de CO2en Belgique (forêts, marais, prairies permanentes). Seulement 5% ne sont pas d’accord. 74% pensent également que le gouvernement doit veiller à la préservation des espaces ouverts existants. Seulement 4% des Belges ne sont pas d’accord.

 

Energie

De nombreux Belges pensent également que le gouvernement doit faire en sorte que ce soit plus facile pour les citoyens de devenir co-propriétaires d’un parc de panneaux solaires ou d’un parc éolien (63%), que les citoyens qui investissent dans le respect de l’environnement bénéficient de prêts sans intérêt (70%). 72% pensent aussi que le gouvernement doit donner aux citoyens la possibilité de louer ou d’acheter des panneaux solaires ou pompes à chaleur à des prix avantageux.

Vous pouvez télécharger tous les résultats de l'enquête ici.

RESTEZ INFORME !

Restez informé à propos de la politique climatique en vous inscrivant à notre newsletter.