Origin Story of Sign for my Future

Sign for my Future est une initiative citoyenne, devenue une vaste coalition formée de jeunes, de chefs d'entreprise, d’organisations de la société civile, des médias et du monde académique. L’ensemble de ces acteurs veulent que nos prochains gouvernements agissent concrètement pour élaborer une politique climatique ambitieuse afin de garantir l'avenir de nos enfants. 

Mais qui est au berceau de l'initiative et comment Sign for my Future est-elle devenue aussi large ? 

En 2016, Guy Weyns et Koen Verwee se sont réunis.  Deux pères inquiets qui voyaient que, malgré la voix toujours plus forte des activistes climatiques et des organisations de défense de l'environnement, les politiciens belges ne prêtaient guère attention à leurs réclamations. 

Ensemble, ils ont conçu l'idée de mettre sur pied une campagne climatique pour envoyer un signal fort aux politiciens avant les élections en 2019.  En 2017, ils ont établi l'asbl Mandat climatique, constituée d’une quinzaine de personnes issues des médias, de la société civile, des sciences et du monde des entreprises. Selon eux, plus d’individus étaient impliqués, plus le message serait entendu. Un mandat positif, soutenu par l'ensemble de la société, afin d'adapter la politique en vue des élections 2019 : telle était l'idée.

Que cette coalition rassemble tellement de secteurs, d'organisations et de citoyens, est la conséquence de deux ans de dialogue avec un maximum de citoyens. L'asbl Mandat Climatique a en effet présenté le projet partout. Très vite, venant de tous les coins de la société, la volonté de travailler ensemble et de participer s’est fortement ressentie. 

Ce qui relie toutes ces personnes, c'est l'inquiétude par rapport au monde dans lequel grandiront nos enfants et nos petits-enfants. Tout simplement parce qu’un réchauffement climatique trop fort conduira à une qualité de vie inférieure pour ces futures générations. De plus, il est clairement apparu qu'une politique climatique plus ambitieuse nous offre dès aujourd'hui des opportunités : une augmentation de l'activité économique durable, plus d'emplois, une meilleure qualité de l'air et une meilleure santé pour nous tous.  

Grâce aux contacts avec la société civile, les questions relatives à la justice sociale ont été intégrées dans le contenu de la campagne. En concertation avec plusieurs organisations de la société civile, il nous est apparu évident que la transition devait être accessible et abordable pour tou.te.s. 

Sign for my Future a rassemblé près de 50.000 signatures après un jour, un fait qui démontre que la campagne préoccupe vivement un nombre important de citoyens. Ensemble, écrivons l’histoire. 

Les demandes de Sign for my Future ont été établies après des discussions avec des experts en matière de climat et de politique. 

En outre, la communication de Sign for my Future ne reprend nulle part les logos des entreprises ou des organisations, dans le but d’éviter que cette initiative soit utilisée que comme une action marketing. 

 

 

RESTEZ INFORME !

Restez informé à propos de la politique climatique en vous inscrivant à notre newsletter.