Réseaux de chaleur à Roulers

2019-01-30

À Copenhague, presque tout le monde se chauffe via des réseaux de chaleur. Mais qu’en est-il en Belgique ? Chez nous, il n’existe que peu de réseaux de chaleur. Quelques pionniers se démarquent courageusement, comme la ville de Roulers.

En récupérant la chaleur résiduelle perdue par les entreprises, des centaines de milliers de familles flamandes peuvent se chauffer sans gaz ni mazout. Roulers montre déjà l’exemple depuis plusieurs dizaines d’années, en tirant profit de la chaleur de l’incinérateur de déchets. La ville chauffe son eau, qui forme une sorte de grand chauffage central via un système de canalisations souterraines. Elle fournit ainsi de la chaleur à un hôpital, plusieurs entreprises et des centaines d’habitations :

En Flandre, la quantité de chaleur perdue par les entreprises est quasi égale à celle nécessaire pour chauffer les bâtiments. Cette chaleur perdue ne peut cependant pas être totalement réutilisée dans les réseaux de chaleur. Mais les experts s’accordent à dire que les réseaux de chaleur offrent un grand potentiel, en exploitant la chaleur résiduelle, la chaleur géothermique ou d’autres chaleurs ambiantes. Les autorités néerlandaises ont déjà commencé à déployer des réseaux de chaleur à grande échelle pour ne plus consommer de gaz. En Belgique, de plus en plus de projets voient le jour. Il est toutefois important que le mazout et le gaz soient taxés de manière juste afin d’être concurrencés par des énergies propres.

RESTEZ INFORME !

Restez informé à propos de la politique climatique en vous inscrivant à notre newsletter.