Pas bête, la Suède

2019-02-18

La Suède contribue activement à lutter contre le réchauffement climatique dans le monde. Plus de la moitié de son approvisionnement en énergie provient déjà de sources renouvelables, et le pays a adopté des lois poussées en vue de réduire encore davantage ses émissions de gaz à effet de serre.

Un peuple impliqué

La Suède a toujours été une pionnière en matière de durabilité. Pourtant, au lieu de se reposer sur ses lauriers, le pays choisit de redoubler d’efforts. Cette attitude est principalement liée aux habitants : les Suédois sont très sensibles aux problèmes environnementaux et considèrent le changement climatique comme un défi majeur.

Le pays est lui-même responsable de moins de 0,2 % de l’ensemble des émissions à l’échelle mondiale. Il a néanmoins décidé d’intensifier ses efforts sur le plan climatique et énergétique, en se fixant des objectifs ambitieux.

Zéro émission d’ici 2050

D’ici 2050, le pays entend supprimer intégralement les gaz à effet de serre. Une étude récente montre que cet objectif est réalisable, grâce à des évolutions économiques et à des mesures politiques.

La Suède veut déjà réduire de 40 % ses gaz à effet de serre d’ici 2020. Tout comme la Flandre et Bruxelles, elle a créé un cadre qui vise à supprimer les voitures diesel polluantes des centres-villes. Par ailleurs, le pays a récemment mené une réforme de la fiscalité automobile. Désormais, toute personne qui achète une voiture électrique reçoit un bonus, et toute personne qui achète un moteur à combustion paie un malus. Résultat : 8 % des nouveaux véhicules achetés roulent à l’électricité.  

Efficacité énergétique

Outre une production d’énergie pauvre en carbone, la Suède vise également l’efficacité énergétique. Le gouvernement veut parvenir d’ici 2020 à une amélioration de 20 % de l’efficacité énergétique par rapport à 2008. Il offre des réductions fiscales aux industries qui consomment une grande quantité d’électricité si elles mettent en place un plan énergétique et prennent des mesures en vue de réduire leur consommation d’énergie. Enfin, chaque commune possède un conseiller en énergie qui aide les ménages à mieux gérer l’énergie.

Innovation

Le pays investit également dans des solutions durables et innovantes, telles que les technologies favorisant une énergie verte : réseaux futés, stockage du CO2… En 2013, les dépenses liées à la recherche et au développement représentaient 3,3 % du PNB. À titre de comparaison, celles-ci s’élèvent à 2,49 % pour la Belgique.

Un État proactif

En Suède, la politique fiscale tient compte des objectifs climatiques. Ainsi, le pays a introduit une taxe carbone en 1995 et offre de nombreux incitants pour permettre à l’économie suédoise d’évoluer durablement, par exemple grâce à la production d’énergie renouvelable ou au travers de fonds consacrés aux investissements locaux.

Le Code de l’environnement est entré en vigueur il y a 20 ans. Ce cadre législatif doit garantir un milieu de vie sain et sûr pour les générations à venir. Ainsi, le Code doit être appliqué de sorte à :

  • Préserver la santé humaine et l’environnement contre les dommages provoqués par la pollution.
  • Protéger et préserver la valeur de la nature et de la culture.
  • Préserver la diversité biologique.
  • Gérer l’utilisation de la terre, de l’eau et de l’environnement au sens large sur le plan écologique, social, culturel et économique.
  • Favoriser la réutilisation, le recyclage et la bonne gestion des matériaux, des matières premières et de l’énergie.

Source :

https://sweden.se/nature/sweden-tackles-climate-change/

RESTEZ INFORME !

Restez informé à propos de la politique climatique en vous inscrivant à notre newsletter.