La Belgique climatiquement neutre en 2050 ? Oui, répondent en coeur les partis politiques !

2019-05-17

Le 16 mai, nous avons remis le mandat de 267 617 Belges pour une politique climatique forte aux représentants des partis politiques lors de la cérémonie de clôture de Sign for my Future.

Tomas Wyns de la VUB a tout d’abord présenté une feuille de route pour parvenir à la neutralité climatique en 2050, ce qui était le résultat du travail de quatorze universitaires. Vous pouvez télécharger le rapport ici (en anglais) ou le résumé en français ici. Ensuite, Bernard Wientjes a expliqué comment son pays, les Pays-Bas, est parvenu à un accord sur le climat. Il a dans ce cadre présenté le processus des klimaattafels. Après cela est venu LE moment tant attendu : la remise de notre pétition.

L’évènement s’est terminé avec un débat en présence des responsables politiques suivants : Bruno Tobback (sp.a), Anneleen Van Bossuyt (N-VA), Kristof Calvo (Groen), Willem-Frederik Schiltz (Open Vld), Koen Van den Heuvel (CD&V), Jos D'Haese (PVDA), Karine Lalieux (PS), Jean-Luc Crucke (MR), Philippe Henry (Ecolo), Céline Frémault (cdH) et Jonathan De Lathouwer (DéFI). Nous leur avons demandé de soulever un carton rouge (pas d’accord) ou vert (d’accord) pour indiquer s'ils étaient d'accord avec les affirmations suivantes :

  • Mon parti souhaite que la Belgique soit climatiquement neutre d'ici 2050.
  • Il souhaite ancrer cet objectif dans des lois et des décrets et le promouvoir au niveau européen. Il est prêt à prendre des mesures pendant la prochaine législature pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.
  • Mon parti mettra en œuvre le Plan Énergie-Climat 2030 et mettra également sur la table un plan énergie climat permettant d’atteindre efficacement les objectifs pour 2050. Nous voulons lier cela à des mesures concrètes, à un plan de financement et à un plan d’investissement.
  • Mon parti souhaite élaborer et mettre en œuvre ces mesures en collaboration avec les citoyens, la société civile, les entreprises et les universités. Nous travaillerons selon une approche bottom-up et recherchons du soutien.
  • Les klimaattafels néerlandaises sont un exemple de la manière dont nous pouvons procéder.

TOUS les partis présents étaient d’accord avec ces affirmations ! Nous espérons que cela se traduira en un accord gouvernemental en béton et en une politique climatique forte. Avant de vous quitter, voici quelques citations du débat :

 

« Nous sommes plus forts avec une loi sur le climat que sans. »

« Le prochain gouvernement devra revoir à la hausse le budget sur le climat. »

« Je serais très content si le reste des débats électoraux sont aussi positifs que celui d’aujourd’hui. »

« Il doit y avoir un ministre du climat fort et une évaluation des efforts pour le climat. »

« Il doit y avoir des tables rondes sur le climat comme aux Pays-Bas. »

« Il y a un soutien. Arrêtez de prétendre que les politiques sont tous des âmes éclairées et des pionniers et que c'est la population qui est à la traîne. La population est en avance et nous devons commencer à la suivre. »

« Nous devons montrer que nous sommes sérieux. Les cartons verts doivent devenir une réalité après les élections. Nous devons juste passer à l’action. »

« La politique climatique peut être le ciment d'un nouveau projet politique. »

En d'autres termes, nous avons observé beaucoup de convergence. Selon les politiques présents, le climat constituera un point crucial dans les prochaines négociations gouvernementales. N’hésitez pas à aller revoir le débat sur notre page Facebook si vous l’avez manqué.

RESTEZ INFORME !

Restez informé à propos de la politique climatique en vous inscrivant à notre newsletter.