À Copenhague, 6 personnes sur 10 se rendent au travail ou à l’école en vélo

2019-01-30

Dans la capitale danoise, le vélo est une manière économique, rapide et confortable de se déplacer. L’abandon de la voiture au profit du vélo rend la ville plus vivable et plus saine, mais il rapporte aussi de l’argent à la société : 0,16 € par kilomètre parcouru, selon la ville de Copenhague. Cela semble peu, mais quand on sait que 60 % des habitants enfourchent chaque jour leur vélo, on comprend que cet avantage peut très vite devenir conséquent.

Faire du vélo une composante intégrale de l’urbanisme

Copenhague est parvenue à faire passer le nombre de personnes qui effectuent leurs déplacements quotidiens à vélo de 35 % en 2011 à 60 % en 2018. Comment ? En intégrant la composante cycliste dans l’aménagement urbain. En aménageant un réseau de pistes cyclables dans l’ensemble de la ville, pour éviter aux usagers de perdre du temps et leur permettre de se déplacer de manière sûre et confortable.

Mais la ville ne se repose pas sur ses lauriers : elle continue d’investir dans une meilleure maintenance, le dégagement de la neige, l’amélioration des temps de parcours à vélo, par exemple grâce à la coordination des feux de circulation pour les cyclistes (« vagues vertes ») et de meilleurs raccordements aux transports publics.

Positif pour les habitants comme pour le budget

La ville a également estimé que la transition de la voiture au vélo rapporte de l’argent. Elle a calculé le coût total de la pollution atmosphérique, des accidents, des embouteillages, de la pollution sonore et de l’utilisation des infrastructures. Résultat : un kilomètre à vélo coûte 0,16 € de moins que la même distance parcourue en voiture.

Source :

https://stateofgreen.com/en/partners/city-of-copenhagen/solutions/cycling-the-fast-way-forward/

RESTEZ INFORME !

Restez informé à propos de la politique climatique en vous inscrivant à notre newsletter.