Restez à jour

Bonne nouvelle au sujet des carburants

Aujourd’hui, nous partageons une bonne nouvelle avec vous. Saviez-vous que la Commission Européenne a récemment décidé de revoir ses critères de durabilité afin de ne plus encourager le recours aux biocarburants produits à partir d’huile de palme ? Pourquoi est-ce une bonne nouvelle pour notre climat ?

Nos alliés sur la route vers le zéro émission nette en 2050

Comme l’a montré le rapport du GIEC en octobre 2018, atteindre le zéro émission nette en 2050, c’est possible, également en Belgique (comme illustré par le récent rapport d’un groupe d’experts indépendants), à condition d’agir vite pour mettre en oeuvre une politique climatique ambitieuse. Dans cet article, nous examinons quelques outils pouvant aider à y parvenir.

Besoin d’inspiration ?

Le 16 mai 2019, Sign for my Future a remis 267 617 mandats de citoyens belges aux responsables politiques pour qu’ils mettent en œuvre une politique climatique forte dès la prochaine législature. Une fois les accords de gouvernement en place, une équipe d’experts évaluera s’ils sont suffisamment solides pour atteindre les objectifs de Paris. En attendant, vous vous demandez peut-être quoi faire pour continuer à vous investir pour la préservation de notre planète. Si oui, cet article est fait pour vous !

Sign for my Future remet aux autorités politiques un mandat indéniablement fort pour une politique climatique forte

Le 16 mai 2019, Sign for my Future a remis 267 617 mandats de citoyens belges aux responsables politiques pour qu’ils mettent en œuvre une politique climatique forte dès la prochaine législature. Les 400 ambassadeurs de Sign for my Future - universitaires, chefs d'entreprise et directeurs d'organisations de la société civile – appellent à élaborer après les élections une stratégie à long terme et un plan d'investissement. Ils tendent la main aux politiques pour travailler ensemble à la réalisation de ces objectifs. Un groupe d'experts indépendant a présenté une feuille de route avec des mesures concrètes pour rendre la Belgique climatiquement neutre d'ici 2050. Un sondage représentatif montre que les Belges soutiennent un grand nombre de ces mesures. « Cela prouve qu'il existe un large soutien pour une politique climatique forte inscrite dans le long terme. Il incombe à présent aux politiques de faire preuve de leadership », concluent les initiateurs.

Sondage Sign for my Future : principaux résultats

Du 8 au 13 mai, le bureau d’étude Burat et le professeur Gino Verleye de l'Université de Gand ont mené un sondage représentatif à la demande de Sign for my Future, en collaboration avec Dynata, responsable de la collecte des données. Ils ont interrogé un échantillon de 2015 Belges sur les mesures climatiques possibles (dans les secteurs suivants : énergie, agriculture, industrie, mobilité et habitat) et sur le rôle du gouvernement.

 

La Belgique climatiquement neutre en 2050 ? Oui, répondent en coeur les partis politiques !
Carte blanche

Le 16 mai 2019, le jour où la demande de 270.000 Belges pour une politique climatique forte est remise aux politiciens, plus de 180 ambassadeurs de Sign for my Future publient une carte blanche aux politiciens. Leur appel aux politiciens ? Qu'ils amorçent la transition vers une Belgique climatiquement neutre et concluent un accord transcendant les clivages politiques. Ils leur tendent aussi la main pour oeuvrer ensemble. Mais lisez surtout vous-même la lettre...  

Sign for my Future appelle les politiques à voter pour la révision de la Constitution

L’initiative citoyenne Sign for my Future appelle les politiques à faire preuve cette semaine de leadership et à ne pas fermer la porte à une révision de la Constitution. “Un petit amendement dans la Constitution permet de laisser la porte ouverte à une loi spéciale Climat définissant des objectifs climatiques. C’est le moment de faire preuve de leadership et de vision à long terme”, selon les initiateurs.

La majorité des électeurs du CD&V, Open VLD et MR en faveur d’une loi climat

Selon un sondage réalisé sur un échantillon représentatif d’environ 2000 électeurs belges, une majorité de citoyens ayant voté lors des dernières élections fédérales pour le CD&V, le MR et l’Open VLD estiment que la politique doit déposer et approuver une loi contraignante sur le climat. Du côté des électeurs de la N-VA, 45% y sont favorables et 17% sont contre.

Les Belges soutiennent une loi climat

Plus de la moitié des Belges estiment que nous devons avoir une loi climat contraignante. En outre, le problème climatique aura une incidence sur le comportement électoral de 45% des Belges, et 73% des Belges veulent savoir ce que coûteront les solutions climatiques. C’est ce qui ressort d’un sondage représentatif auprès de 2004 Belges.

Pas bête, la Suède

La Suède contribue activement à lutter contre le réchauffement climatique dans le monde. Plus de la moitié de son approvisionnement en énergie provient déjà de sources renouvelables, et le pays a adopté des lois poussées en vue de réduire encore davantage ses émissions de gaz à effet de serre.

Helsinki sera neutre en carbone en 2035

Le plan Carbon Neutral Helsinki 2035 comprend 143 actions pour limiter la consommation de CO 2 et miser sur les énergies renouvelables. D’ici 2030, la ville émettra 60 pour cent de gaz à effet de serre de moins qu’en 1990. Et en 2035, elle sera neutre en carbone.

Qu’est-ce cela va coûter et qui va payer ?

L’une des remarques les plus fréquentes sur la transition vers un monde à faible intensité de carbone porte sur son coût faramineux, que personne ne veut assumer. Cette transition demandera en effet beaucoup d’investissements — soit au moins 4 milliards d’euros de plus par an. Une somme nécessaire pour investir dans la production d’électricité, les bâtiments durables, les transports et l’industrie.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

Origin Story of Sign for my Future

Sign for my Future est une initiative citoyenne, devenue une vaste coalition formée de jeunes, de chefs d'entreprise, d’organisations de la société civile, des médias et du monde académique. L’ensemble de ces acteurs veulent que nos prochains gouvernements agissent concrètement pour élaborer une politique climatique ambitieuse afin de garantir l'avenir de nos enfants. 

Mais qui est au berceau de l'initiative et comment Sign for my Future est-elle devenue aussi large ? 

La répartition des avantages d’un monde respectueux du climat

La transition vers une société et une économie respectueuses du climat ne comprend pas que des fardeaux. En outre, elle ne consiste pas uniquement à éviter les répercussions désastreuses de la crise climatique. Elle offre l’opportunité unique d’opter pour un monde meilleur, plus agréable, plus sain et au moins tout aussi prospère. Elle produira de meilleurs emplois, une meilleure qualité de l’air, des villes plus calmes et plus vertes, une mobilité confortable, etc.

200 000 navetteurs néerlandais à vélo

Si les Pays-Bas sont déjà un modèle en matière de déplacements à vélo, ils comptent bien placer la barre encore plus haut. La secrétaire d’État Van Veldhoven va consacrer 100 millions d’euros à des projets visant à encourager 200 000 navetteurs à abandonner leur voiture au profit du vélo.

Washington D.C. s’alimentera uniquement en énergie verte d’ici 2032

Les villes jouent un rôle majeur dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il suffit de penser à la mobilité durable ou à la rénovation d’anciens bâtiments. Il en va de même en matière d’énergie. C’est pourquoi la ville de Washington D.C. a adopté une loi qui prévoit l’utilisation d’énergie exclusivement renouvelable d’ici 2032.

Moins il y a de réchauffement, mieux c’est !

Sur le plan économique, la limitation du réchauffement à 1,5 °C bénéficiera à presque chaque pays. Elle nous permettra d’économiser quelque 30 billions de dollars de dégâts. Ces 30 prochaines années, les mesures pour faire baisser les émissions de CO2 coûteront 500 milliards de dollars en investissements annuels — soit jusqu’à 100 fois moins. C’est ce que révèle une étude publiée dans Nature.

Au travail en toute décontraction

Votre collègue arrive au travail de bonne humeur tous les lundis matin ? Il y a fort à parier qu’il est venu à vélo. Une étude canadienne indique que se rendre au travail à vélo permet de réduire le stress et assure une meilleure humeur.

Ceci n'est pas un hamburger

La consommation (excessive) de viande est néfaste pour le climat. En Belgique, bonne nouvelle : elle ne cesse de chuter. Mais on a tous parfois envie d’un bon burger bien juteux, pas vrai ? Découvrez Beyond Burger, le burger plus vrai que nature venu tout droit des États-Unis. Pourtant, il ne contient pas de viande.

Réseaux de chaleur à Roulers

À Copenhague, presque tout le monde se chauffe via des réseaux de chaleur. Mais qu’en est-il en Belgique ? Chez nous, il n’existe que peu de réseaux de chaleur. Quelques pionniers se démarquent courageusement, comme la ville de Roulers.

Les maisons économes en énergie valent plus

Le choix d’une maison économe en énergie est intelligent. À court terme, car vous payez moins pour votre énergie et qu’elles sont plus agréables à vivre. Mais aussi à long terme, car vous pourrez revendre l’habitation plus cher. Un bon point également pour le climat, car nos bâtiments sont aujourd’hui responsables d’un cinquième des émissions de CO2.

Parcourez la ville comme sur des roulettes

Les trottinettes électriques se retrouvent dans toutes les grandes villes. Plusieurs fournisseurs en proposent également en Belgique. Comment fonctionnent-elles ? Ouvrez l’application, cherchez une trottinette disponible, déverrouillez-la en scannant un code QR et c’est parti. Vous pouvez tout simplement les laisser à votre destination, car ces trottinettes fonctionnent selon le principe du « free-floating » (libre service). En d’autres termes, vous pouvez les garer où vous le voulez. La solution idéale pour parcourir de petites distances en ville.

Le pouvoir des arbres

De plus en plus de personnes vivent en ville. Ce mode de vie présente de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients. Pensez par exemple à la pollution atmosphérique ou aux températures élevées en été. Une solution simple ? Les arbres ! Ils absorbent le CO2, rafraîchissent la ville, filtrent naturellement les substances toxiques, régulent le débit des cours d’eau…

À Copenhague, 6 personnes sur 10 se rendent au travail ou à l’école en vélo

Dans la capitale danoise, le vélo est une manière économique, rapide et confortable de se déplacer. L’abandon de la voiture au profit du vélo rend la ville plus vivable et plus saine, mais il rapporte aussi de l’argent à la société : 0,16 € par kilomètre parcouru, selon la ville de Copenhague. Cela semble peu, mais quand on sait que 60 % des habitants enfourchent chaque jour leur vélo, on comprend que cet avantage peut très vite devenir conséquent.

Un logement ZAC : vivre dans une habitation confortable, tout en économisant

Quelques personnes aux Pays-Bas vivent déjà dans les logement ZAC. ZAC signifie Zéro Au Compteur. Sarbine Blauw est déjà une fan !

Les Pays-Bas misent sur l’éolien offshore

Comme la Belgique, les Pays-Bas investissent en masse dans de grands parcs éoliens en mer pour assurer la transition énergétique (autrement dit, abandonner les combustibles fossiles au profit des énergies renouvelables). A part des défis à relever, la transition énergétique offre de nombreuses possibilités.

De la mer à la terre

Si nous voulons atteindre les objectifs climatiques, nous devons le plus vite possible arrêter d’utiliser des combustibles fossiles et miser sur une énergie propre, locale et bon marché. L’énergie éolienne en mer, par exemple, en veillant naturellement à raccorder les éoliennes au réseau d’électricité sur la terre. C’est précisément le but du projet Ventilus.

Que pense le Belge du climat ?

Du vendredi 8 mars au mercredi 13 mars 2019, le bureau d’étude Burat a réalisé un sondage, en collaboration avec le professeur Gino Verleye de l’Université de Gand et le bureau Dynata, pour savoir ce que les Belges pensent du climat et des tenants et aboutissants de la politique climatique. Découvrez les résultats.

RESTEZ INFORME !

Restez informé à propos de la politique climatique en vous inscrivant à notre newsletter.